30 août 2012

Nonite aigüe

Oui, je sais, il y a encore quelques temps, je trouvais cela mignon ... Intérieurement, vous vous êtes dit "Elle va le regretter" ... Je me suis même autoprévenue ... Le "non" d'un enfant, au bout d'un moment, ça use (pour ne pas dire autre chose). Hum, hum ...

Numérobis vient d'avoir 2 ans, et en plus du gâteau, des bougies et des cadeaux, le package inclut également la nonite aigüe, effet secondaire dévastateur du terrible two, comme le dit si bien Les Mamans testent. Bref, il crie, il hurle, il vocifère son "non" en permanence, pour tout et partout. Mais ce n'est pas tout : il se contredit en permanence (bah, vu qu'il dit non à tout, à un moment donné, il se rend compte qu'il a parlé trop vite, style, tu veux faire du manège, non, heu en fait, oui).

Exemple au petit déjeuner :

- Tu veux du lait.

- Non !

- Du jus d'orange ?

- Non, du lait.

- D'accord, du lait.

- Non, a veux jus d'orange.

- OK. Dans ta tasse.

- Non, un verre.

- Non, Numérobis, je te connais, tu vas tout renverser. Dans ta tasse. Tu veux des céréales ?

- Non, a veux du pain.

- D'accord, du pain. Grillé ?

- Non, céréales !!!!!

Bref, vous voyez le genre ... Et encore, là, je lui fais des propositions. Mais quand j'annonce "On va s'habiller/sur le pot/jouer dehors/dans la voiture", invariablement, la réponse est NON ! Et là c'est au choix :

- Attitude de la mère zen (qui a le temps, qui sait que c'est une étape insdipensable) : répéter, imposer calmement, faire.

- Attitude de la mère pas zen (qui est presque en retard, ah bah ça y est, on est en retard, c'est à dire moi presque tout le temps) : répéter (en criant), imposer fermement, faire en courant avec un gnome sous le bras.

Ah, les joies de la maternité ... Certains disent que le plus dur, c'est la 1ère année ... Moi je pense que c'est l'année la plus simple ! Certes, ils vous réveillent au milieu de votre nuit, mais on en fait encore un peu ce que l'on veut. Dès qu'ils commencent à marcher, et à parler, c'est fichu...

Bien sûr, j'exagère. C'est trop mimi de les voir grandir et de construire leur personnalité ... enfin le soir, quand ils sont couchés ...

Posté par Antimerepoule à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Nonite aigüe

Nouveau commentaire